Peinture + Vidéo

Peinture Filmique

À partir du film initial, une sélection de courts extraits sont étendus....
Ralentis jusqu’à frôler la pause, ils sont projetés successivement sur 2 toiles

Dyptique juxtaposé

Installés dans une dynamique de retard face à un déroulement filmique qui ne cesse d’être en fuite.
Les peintres marquent le mouvement, lui donnent une forme.

On assiste finalement à la superposition d’instants où le même être se multiplie de la dissection de ses gestes.
Il demeure alors pathétiquement pantin, dans l’espace fixe et résolument éternisant qu’est le tableau.

Les peintures sont finalement disposées face à face. Le film, vidéo-projeté en boucle, ferme l’espace en un troisième mur. Une installation hybride où un mode de représentation remédie à la préhension du temps de l’autre. ...fixité et fugacité

Disposition

Film Pictural

C’est une vidéo picturale, c’est à dire qu’elle fonctionne sur le mode de la superposition de couches et de traitements. Comme un glissement, les partis-pris picturaux sont transposés dans le domaine de la vidéo, dans une proliférations de courtes expérimentations. Cette vidéo n’est pas conçue afin d’être saisie dans sa globalité, mais par fragments, mise en relation aux 2 peintures.

Performances

Performances Performances

Les Mascarades lancent leurs pseudopodes vers le domaine de la performance, où les activités vidéos et picturales s'entrelacent sur un support commun, entre traces qui restent et traces qui passent. Avec toujours ce credo de mettre à jour une recherche plastique plutôt qu’un spectacle rodé; un parcours jalonné de bifurcations, où les images mentales initiales cèdent aux tensions de « l’en-cours »

Get Adobe Flash player

Les peintures réalisées durant les performances sont présentées ultérieurement, superposées des vidéos qui les ont constituées. Une stratification des temporalités, figées ou fugaces, où le mouvement souligne les formes, et les formes le mouvement.